Listen and buy on:

Spotfy

bandcamp

Yael Miller / 00-08

Flirtant avec les frontières de l'indie pop-rock, la musique minimale et intense de Yael Miller transporte le public dans un univers singulier et iconoclaste. Ses racines israéliennes, sa vie européenne et ses influences puisées aux quatre vents sont les sources de ses chansons intimes.
Après une belle aventure à la tête du groupe Orioxy (grand prix du jury du festival de Jazz d’Avignon, Jazz à la Villette,…), la chanteuse ouvre une nouvelle page, en solo cette fois, et sort son premier EP en septembre 2017. Les singles “I Left It All” et “Get Up” sont diffusés sur FIP, France Culture, Couleurs3, TV SRF Zwei, La 1ère, La Télé, Worldwide FM, Léman Bleu… Son projet tourne sur divers scènes suisses et françaises entre autre, avec plus d’une cinquantaine de dates en Europe.
Son premier album «oo-o8», (huit années), est sorti le 2 novembre 2018. Yael chante ses compositions en anglais, en hébreu et en français, s’accompagnant au piano Wurlitzer et aux synthés. C’est dans le studio parisien de Baptiste Germser (bassiste, corniste et collectionneur de synthés des années 80s) qu’ils enregistrent et produisent ensemble cet album, accompagné par le batteur Roland Merlinc. 
L’univers de ce disque s’inscrit dans l’urgence qui a poussé Yael à réaliser son projet solo. Après de nombreuses années dans le milieu du jazz, ou l’accent était plus mis sur la technique vocale, Yael a senti une nécessité d’écrire et de créer un univers qui mette en avant l’importance des paroles. Un besoin notamment d’interpeler les questions liées au chemin de vie, oser parler de ses fragilités et des personnes qui l’entourent, parler de choses vécues et des situations politiques qui la touchent. Au niveau musical, elle avait envie de prendre le temps avec son équipe, un temps qui passe par la recherche de grooves et un travail approfondi sur le son, s’inspirant des disques de grands artistes tels que Michael Jackson, Pink Floyd ou de plus récemment James Blake. 
«00-08» est une création musical audacieuse aux arrangements basés sur des harmonies et mélodies simples, accessibles et envoutantes.
La chanson en hébreu, «oo-o8», qui ouvre l’album, parle d’une personne dont les médecins lui annoncent pendant 8 ans, qu’elle n’a plus que trois mois à vivre. Elle vit sa vie comme si chaque jour était le dernier. 
Collaborant avec des rappeurs de la scène suisse, Yael a fait appel à la rappeuse KT Gorique sur le titre “Relocating” qui parle d’immigration, de ceux qui parte à la recherche d’une meilleure vie, les français juifs qui partent en terre promise ou les africains qui viennent en Europe. Dans les deux cas, ils rencontrent une réalité bien éloignée de leurs rêves…
«La Place», écrit par son époux, le rappeur Jonas, parle de l’hiver météorologique, émotionnel et politique ; L’obscurantisme qui lentement creuse sa route dans nos sociétés actuelles.  
La reprise «Anywhere On This Road» est un hommage à cette grande chanteuse qu’a été Lhasa de Sela, une adaptation électro-acoustique. 
Yael est la gagnante du concours “Picture My Music” 2018, avec un clip réalisé par Mei Fa Tan Films et un concert aux Hivernales, Nyon (CH).
Les singles «Forget About You» et «Teroutzim» sont entré en playlist sur la 1ère (RTS) & le single «La Place» tourne sur Radio FIP.
« Inclassable avec ses compositions parfois électro, souvent jazzy, résolument pop, Yael Miller nous transporte littéralement dans son univers à l'esthétique raffinée. On en reparlera lorsque son nom sera en lettres rouges sur la facade de l'Olympia !” Samuel Charon, Concert And Co